Lara Croft, un vrai métier

Alison n’a que 23 ans. Mais elle a déjà tout d’une star. Celle jeune anglaise aux formes avantageuses passe son temps à sillonner la planète, enchaînant les interviews et les séances photos. Alison n’est pas une star de cinéma … mais de jeu vidéo. C’est elle qui a été choisie parmi plusieurs centaines de candidates pour incarner – pendant quelques mois – Lara Croft, l’héroïne de Tomb Raider : Underworld, la dernière grosse production d’Eidos, qui doit sortir avant Noël.

Lara1.jpgIncarner en chair et en os un personnage virtuel, l’idée n’est pas nouvelle. Mais l’enjeu financier de ce genre d’opération est de plus en plus grand. Le marché du jeu vidéo pèse de plus en plus lourd (en France, il a désormais en ligne de mire celui du livre). Dans ce secteur, la communication et le marketing deviennent, au même titre que la réalisation, un élément clé du succès. Et cela se ressent sur les "budgets com" : "impossible de donner un chiffre, mais on parle bien de plusieurs millions d’euros", confie-t-on du côté d’Eidos, même si la réputation de la série des Tomb Raider n’est plus à faire (depuis ses début en 1996, elle totalise 32 millions d’exemplaires vendus).

Si le lancement du dernier Tomb Raider coûte cher, c’est aussi parce que l’année 2008 est spéciale. Pour la première fois de son histoire, l’aventurière au mini-short kaki débarque sur Playstation 3. Par ailleurs, le jeu sortira peu de temps avant Noël, ce qui n’était pas arrivé depuis huit ans. Alison a donc du pain sur la planche. Heureusement, cette gymnaste prend son travail très à coeur : "tout ce que Lara peut faire à l’écran, je dois le faire aussi. Pour cela, je m’entraîne six jours sur sept", assure-t-elle. Lara – enfin je veux dire, Alison – a suivi des cours du survie. Et elle devrait même bientôt étudier l’archéologie ! "Dans ces conditions, je n’ai pas vraiment le temps pour une vie privée. Mais incarner une aventurière sexy, adulée au quatre coins du monde, c’est plutôt plaisant. Dès que j’enfile ma tenue, je me sens plus confiante", explique Alison.

Une fois plus détendue, elle avoue quand même : "faire de la gym avec des rangers aux pieds et un pistolet dans chaque main, ce n’est pas toujours évident". A l’entendre se plaindre comme ça, je voudrais bien l’aider… D’autant qu’ils sont vraiment lourds, ses pistolets (si, si, je peux vous l’assurer). Mais déjà, l’interview se termine. A peine de temps de prendre un photo souvenir, d’effectuer un raccord maquillage, et la voilà repartie. Seul (enfin presque) dans le petit salon VIP aménagé pour l’interview, je me mets alors à penser : "finalement, j’irais bien l’acheter ce jeu". Comme quoi, le marketing est une arme redoutable.

1 trackback

Voici la liste de liens se référant à cette note : Lara Croft, un vrai métier.

URL de trackback de cette note : http://blogs.lexpansion.com/antimatiere/2008/09/28/lara_croft_un_vrai_metier/trackback/

3 commentaires

  • Pingback:Lara Croft, un vrai métier

  • Et elle est où la photo souvenir ?

    Hі tɦere tо eνery , for thе reason tҺɑt I am genuinely eager օf reading this web site’s post tο
    bе updated daily. Ӏt consists of pleasant material.

    Feel free tօ surf to my webpage; Télécharger minecraft gratuit

    You can definitely see your skills within the work you
    write. The arena hopes for more passionate writers like
    you who aren’t afraid to say how they believe. At all times follow your heart.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    A propos du blog

    Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

    A propos de l’auteur

    Derniers commentaires

    Archives

    S'abonner au flux de ce blog

    [De quoi s'agit-il?]