Picoprojecteurs : des petits bijoux pleins de promesses

 
 
aiptek v10.jpg

Ne vous fiez pas à leur petite taille. Les picoprojecteurs ont beau tenir dans la main et peser à peine plus de 100 grammes, ils sont capables de projeter une image de plus d’1m de diagonale à partir de multiples sources : ordinateurs, téléphones portables, lecteurs DVD, caméscopes ou encore consoles de jeu. La plupart d’entre eux disposent d’une batterie intégrée. Vous pouvez donc les utiliser partout, avec une facilité déconcertante. Reliez la source vidéo au picoprojecteur, allumez celui-ci, et le tour est joué ! La mise au point de l’image s’effectue grâce à une mollette. Seule contrainte : la source des images doit être équipée d’une sortie vidéo composite (une option encore assez rare sur les téléphones portables).

Pour l’heure, et en dépit des nombreux communiqués de presse sur le sujet, seuls quelques picoprojecteurs sont commercialisés : le V10 d’Aiptek, le PK 101 d’Optoma, le MPro 110 de 3M et le Picovid-102 de CoolDevice. Les plus vieux de ces modèles ont à peine six mois ! Deux technologies se partagent le marché. La technologie DLP et sa micro puce à miroirs – déjà utilisée sur les vidéo projecteurs classiques – et la technologies Lcos, basée sur les cristaux liquides. La technologie DLP offre un meilleur contraste. Mais elle requiert plus d’énergie. Mieux vaut donc prévoir une batterie supplémentaire, surtout si l’utilisateur veut regarder un film. Tous les picoprojecteurs du marché sont équipés d’ampoules LED. Celles-ci ont une durée de vie très longue : plusieurs dizaines de milliers d’heures, contre environ 4000 heures pour un vidéoprojecteur classique. Cependant, leur luminosité est encore faible. Pour profiter au mieux de votre séance de cinéma improvisée, il vous faudra donc trouver une pièce bien sombre.PicoLf-100-1-4.jpg

La résolution de l’image est elle aussi limitée : 640×480 dans le meilleur des cas. Elle permet de visionner des photos de vacances, des films, ou même des présentations Powerpoint, mais pas des fichiers Excel remplis de chiffres. N’attendez pas non plus de miracles côté jeux vidéo : au bout d’une demi heure passée dans les donjons d’Oblivion sur Xbox 360, vous aurez sans doute un peu mal aux yeux. Logique : « le picoprojecteur est avant tout un appareil d’appoint », confie Olivier Ruiz, expert chez 3M. Il ne saurait remplacer les écrans PC ou les vidéo projecteurs classiques. Du moins, pour le moment. Certains appareils devraient proposer dès le début 2010 un format d’image XGA (1024×768). Le premier picoprojecteur intégré à un téléphone portable pourrait également être commercialisé vers la fin de l’année. Vivement noël prochain !

Pour tout savoir sur l’actu et les caractéristiques des produits, cliquez ici.

1 trackback

Voici la liste de liens se référant à cette note : Picoprojecteurs : des petits bijoux pleins de promesses.

URL de trackback de cette note : http://blogs.lexpansion.com/antimatiere/2009/02/26/picoprojecteurs_un_marche_plei/trackback/

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A propos du blog

Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

A propos de l’auteur

Derniers commentaires

Archives

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]