Polémique : l’Irak en jeu vidéo

Fallujah.jpg

Fin 2004, les troupes américaines se lançaient à l’assaut de la ville de Falloujah en Irak. Une opération sanglante (38 marines et 1200 insurgés tués selon les chiffres officiels) qui allait donner lieu quelques semaines plus tard à une polémique en raison du nombre de victimes civiles et de l’utilisation présumée de bombes à phosphore blanc par les marines.

Cinq ans ont passé depuis. Mais l’épisode tragique de Falloujah revient sur le devant de la scène. En effet, il devrait servir de base pour le prochain jeu de guerre de l’éditeur Konami. Baptisé "Six Days in Fallujah" et développé par la société Atomic Games, le jeu devrait sortir en 2010. Il plongera le joueur au coeur du conflit Irakien, marqué par la guérilla urbaine et l’usage de technologies ultra-sophistiquées. 

L’idée est venue des marines qui participaient à l’opération, rapporte le Los Angeles Times. Ces derniers avaient rapporté d’Irak des photos, des vidéos et des témoignages écrits. Au lieu de se tourner vers l’industrie du cinéma pour les exploiter, ils ont été voir Atomic Games, société qui développe déjà des applications pour l’armée américaine. En tout, près d’une quarantaine de soldats américains seraient associés à la création du jeu. Celui-ci devrait donc se démarquer des autres jeux de guerre grâce à son réalisme.

Mais c’est justement là le problème. A trop pousser le réalisme, les développeurs risquent de s’attirer les foudres du public. De nombreuses personnes – aussi bien civiles que militaires – s’indignent déjà du mariage entre un jeu vidéo et les évènements sanglants de Falloujah. Pour beaucoup d’entre elles, le conflit est encore trop présent dans les mémoires. Et l’extrême violence des combats ne doit surtout pas être banalisée dans un jeu vidéo.

De leur côté, les développeurs dénoncent une certaine forme d’injustice au sujet des jeux vidéo : pourquoi ces derniers ne pourraient-ils pas exploiter au mieux les sujets d’actualités comme le font la télévision et le cinéma ? A leurs yeux, Six Days in Fallujah est le précurseur d’un nouveau genre d’application : le "game-amentary", produit à mi-chemin entre le jeu vidéo et le documentaire. Mais leurs arguments peinent à convaincre jusqu’ici.

3 trackbacks

Voici la liste de liens se référant à cette note : Polémique : l’Irak en jeu vidéo.

URL de trackback de cette note : http://blogs.lexpansion.com/antimatiere/2009/04/16/lirak_en_jeu_video/trackback/

1 commentaire

  • Pingback:Polémique : l'Irak en jeu vidéo

  • Pingback:Votre Quart d'Heure de Gloire

  • Pingback:jeux de guerre

  • Hi there to every body, it’s my first pay a quick visit of this
    website; this webpage consists of amazing and genuinely excellent information designed for visitors.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    A propos du blog

    Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

    A propos de l’auteur

    Derniers commentaires

    Archives

    S'abonner au flux de ce blog

    [De quoi s'agit-il?]