Evony : marketing douteux mais efficace

Pub 1.jpg

Le Free to Play fait recette : on ne compte plus les jeux basés sur ce business model. Aux Etats-Unis, comme en Corée, le marché est même déjà saturé. Dès lors, une question se pose : comment se démarquer avec une telle concurrence ? Les promoteurs du jeu Evony.com ont trouvé un moyen : ils ont bombardé Internet – et notamment les réseaux sociaux comme Facebook – avec des pubs pour le moins suggestives, parfois même très suggestives. Problème : ces pubs n’ont quasiment aucun rapport avec le jeu. Dans celui-ci en effet, on ne batifole pas avec des demoiselles en détresse au physique avantageux. A la place, on construit une cité, une armée et on part à la conquête du monde. Beaucoup s’en offusquent (ce n’est pourtant pas la première fois qu’un jeu en réseau essaie d’attirer les joueurs mâles en jouant sur la corde sensible). En attendant, le jeu – dont personne ne propose un véritable test ! – profite d’un buzz indéniable.

Evony.jpg

1 trackback

Voici la liste de liens se référant à cette note : Evony : marketing douteux mais efficace.

URL de trackback de cette note : http://blogs.lexpansion.com/antimatiere/2009/09/18/evony_et_son_marketing_douteux/trackback/

5 commentaires

  • Pingback:Evony : marketing douteux mais efficace

  • Ah ben voilà, ça continue, sous prétexte de dénoncer le « marketing douteux » de certains, on s’engouffre et on continue à montrer des filles à gros seins sur le site de l’antimatière en faisant semblant de trouver ça pas bien du tout… Ah elle est belle la France tiens !

    en même temps, c’est l’actualité et je vous sens … très assidu

    C’est quand même hallucinant sachant que ce genre de pubs peut se trouver sur des sites comme jeuxvidéo.com

    Et que la majorité des personnes qui visitent le site ont maximum 15 ans…

    Imaginez les plus jeunes…

    Bientôt à la sortie des collège, on aura des échantillons d’FHM gratuit, distribués par de jeunes étudiantes en bikinis transparents…

    Le sexe fait vendre, c’est pas nouveau.
    Mais de là à le proposer également au plus jeune…
    ça devient presque malsain…

    @AieAieAie Certaines pubs pour Evony sont encore plus suggestives que celle qui est affichée ici. Ce n’est pas un hasard : beaucoup d’adultes jouent si on en croit la moyenne d’âge élevée (enrivon 30 ans) des possesseurs de Xbox 360 par exemple. Mais le problème – comme vous le dites – c’est que le jeu vidéo s’adresse aussi à un public très jeune. Et qu’il est trop facile pour ce public de se procurer du « contenu » adulte.

    It’s fantastic that you are getting thoughts from this
    piece of writing as well as from our discussion made at this time.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    A propos du blog

    Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

    A propos de l’auteur

    Derniers commentaires

    Archives

    S'abonner au flux de ce blog

    [De quoi s'agit-il?]