Non, la disquette n’est pas morte

Miniature de l'image pour disquette.gif

… il lui reste encore 10 ans à vivre !

 Fin avril, Sony annonçait la fin de la commercialisation des disquettes 3,5 pouces au Japon. Tout le monde a vite conclu : c’est la mort de la disquette. Mais, comment dire, une fois de plus … ce n’est pas si simple. Car il y a bien, encore aujourd’hui, un marché pour ce type de support. La preuve : Sony a vendu 12 millions de disquettes 3,5 pouces en 2009 (difficile de savoir cependant si c’était au Japon ou dans le monde, le communiqué de presse est en japonais). Pour tenter d’en savoir plus sur ce marché, Antimatière a tendu le micro aux responsables du site floppydisk.com.

Première surprise, les clients qui utilisent les disquettes sont nombreux et variés. Il y a tout d’abord le secteur du textile/vêtements avec les machines à broder (désolé, je n’ai pas trouvé mieux comme terme). Celles-ci sont utilisées par les grandes marques (ex : Ralph Lauren) ou par les petits magasins d’impressions de T-shirts situés au coin de la rue. Mais floppydisk.com revendique aussi parmi ses bons clients un distributeur de boisson, un agent immobilier, un concessionnaire auto…

Deuxième surprise, l’espérance de vie de la disquette est sans doute plus longue que prévu. En effet, les équipements qui utilisent les disquettes ont été conçus pour durer plusieurs décennies. Comme l’explique Tom Persky, président de floppydisk.com : "nos clients sont confrontés à un choix : dois-je dépenser plusieurs milliers de dollars pour une nouvelle machine, ou 25 cents pour une disquette". On imagine assez bien de quel coté penche la balance. Au final, il est sans doute encore prématuré de parler de "mort de la disquette". Tom Persky, lui, pense encore en vendre pendant 10 ans. 

2 trackbacks

Voici la liste de liens se référant à cette note : Non, la disquette n’est pas morte.

URL de trackback de cette note : http://blogs.lexpansion.com/antimatiere/2010/05/05/non_la_disquette_nest_pas_mort/trackback/

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A propos du blog

Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

A propos de l’auteur

Derniers commentaires

Archives

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]