Linden Lab au régime sec

 

reperes_link_juin07.jpg

Linden Lab, l’éditeur du monde virtuel Second Life, s’apprête à réduire ses effectifs de 30% (soit environ une centaine de personnes). Antimatière a contacté Catherine Smith, directrice marketing et communication chez Linden Lab, pour tenter d’en savoir plus.

Premier constat : Linden Lab refuse d’expliquer la réduction des effectifs par la chute de l’activité dans le monde virtuel. Selon Catherine Smith, le nombre de visiteurs uniques a atteint un pic historique au mois de mars. Et les transactions entre les joueurs ont progressé de 30% sur un an, atteignant elles aussi un niveau record. Dans un communiqué de presse récent, Linden Lab affirme : l’entreprise jouit toujours d’une situation financière solide : ses revenus atteindront même un niveau record en 2010.

Mais ce discours peine à convaincre car il ne montre qu’une facette de l’entreprise. Il oublie notamment de parler des coûts de développement. Dans le même communiqué, justement, Linden Lab avoue avoir beaucoup (trop ?) investi en matière de personnel ces deux dernières années. Au début, les fonds levés par Linden Lab ont pu régler l’addition. Mais ils ne sont pas éternels (selon le journal du net, ils auraient déjà entièrement servi à éponger des pertes). Bien sûr, Linden Lab peut théoriquement lever de l’argent frais. Mais en période de crise, la tâche est plus compliquée. Surtout lorsque les investisseurs ne parlent que de réseaux sociaux.

Enfin une interrogation subsiste sur la capacité de Second Life à trouver de nouvelles sources de profits. Linden Lab a lancé récemment une offre dédiée aux entreprises. Son but ? Offrir aux entreprises un service de réunions virtuelles. Le timing est plutôt bon pour Linden Lab : la crise économique pousse les entreprises à utiliser davantage le web pour leurs réunions. Mais l’éditeur refuse toujours de communiquer sur le sujet. Impossible de savoir si le produit a été adopté par les entreprises. Or officieusement, l’accueil a été plus que mitigé.

1 trackback

Voici la liste de liens se référant à cette note : Linden Lab au régime sec.

URL de trackback de cette note : http://blogs.lexpansion.com/antimatiere/2010/06/11/linden_lab_au_regime_sec/trackback/

2 commentaires

  • Pingback:Linden Lab au régime sec

  • L’accueil pour SL Entreprise est plus que mitigé, il est carrément mauvais. Et cela pour une raison simple: leur offre est complètement « à coté » du marché que ce soit en terme de prix qu’en terme de fonctionnalités !

    Effectivement, ça confirme. Sinon, Mark Kingdom semble vouloir à nouveau communiquer sur les 30%. On en reparlera donc sans doute la semaine prochaine.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    A propos du blog

    Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

    A propos de l’auteur

    Derniers commentaires

    Archives

    S'abonner au flux de ce blog

    [De quoi s'agit-il?]