OnLive : premier verdict des joueurs

OnLive 2.jpg

Jouer à des jeux vidéo dernière génération sans console, en utilisant juste Internet, c’est désormais possible aux Etats-Unis, grâce à OnLive. Mais que vaut vraiment ce service révolutionnaire lancé le 18 juin dernier ? Les Internautes qui ont pu le tester nous en disent plus ici, ici et ici.

Premier constat : la liste des jeux est réduite, mais de bonne qualité. Pour le lancement, onze titres étaient disponibles sur le site OnLive.com, reporte l’AFP. Mais cette offre va s’étoffer et elle compte déjà des hits : Assassin’s Creed 2, Mass Effect 2, Batman : Darkman Asylum…

Deuxième constat : comme prévu, les "lags" rendent certaines parties un peu frustrantes. Mais dans l’ensemble, les joueurs s’attendaient vraiment à pire. En fait, les réticences des gamers portent davantage sur le concept même d’OnLive que sur les "lags", qui sont monnaie courante lorsqu’on joue en réseau. L’idée de dépendre totalement d’Internet pour jouer continue de faire grincer des dents surtout après le débat récent sur les DRM.

 Comme le résume un testeur, ceux qui optent pour OnLive vont devoir changer leur façon de penser : en dépit de l’argent qu’ils dépensent, ils ne pourront pas conserver les jeux sur leur disque dur, puisque tout se passe désormais au niveau des serveurs. D’ailleurs, OnLive prévient : les jeux achetés peuvent théoriquement disparaître du catalogue au bout de trois ans !

Cette épée de Damoclès en découragera sans doute plus d’un. Mais OnLive a quand même un atout de taille : il permet d’économiser le prix d’une console ou d’un PC dernier cri pour jouer. Un argument imparable en temps de crise.  

1 trackback

Voici la liste de liens se référant à cette note : OnLive : premier verdict des joueurs.

URL de trackback de cette note : http://blogs.lexpansion.com/antimatiere/2010/06/28/onlive_premiers_verdicts_des_j/trackback/

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A propos du blog

Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

A propos de l’auteur

Derniers commentaires

Archives

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]