Des agents virtuels très spéciaux

AgentsVirtuels_XPN0754.jpg

La société française Virtuoz est encore inconnue du grand public. Ses agents virtuels, en revanche, sont déjà des stars sur Internet. Amélie, Louise, Emma ou encore Clara « traitent » chaque mois 10 millions de conversations sur la toile pour le compte de grandes entreprises : SNCF, e-bay, FNAC, MMA, SFR, Crédit Agricole, etc.

 Leur mission : aider les clients à retrouver un numéro de commande ou un mot de passe, accompagner les actes d’achat, informer…. Tout se passe au clavier. L’internaute pose sa question, l’agent virtuel répond et n’hésite pas à son tour à mener la conversation. « L’idée de dialoguer avec un agent virtuel peut paraître folle mais 90% des questions posées par les internautes sont automatisables », explique Laurent Landowski, Co-fondateur et Directeur Général Europe de VirtuOz.

Du côté des entreprises, les avantages sont nombreux. La mise en place des agents virtuels est relativement rapide : quelques mois de développement suffisent. Les agents virtuels permettent aussi de réduire les coûts par rapport à une solution de « call center » classique. Dernier atout de ces agents très spéciaux : ils sont payés au mérite. Plus le taux de clients satisfaits est élevé, plus Virtuoz est rémunéré ! Un argument imparable en temps de crise.

1 trackback

Voici la liste de liens se référant à cette note : Des agents virtuels très spéciaux.

URL de trackback de cette note : http://blogs.lexpansion.com/antimatiere/2010/07/02/des_agents_virtuels_tres_speci/trackback/

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

A propos du blog

Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

A propos de l’auteur

Derniers commentaires

Archives

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]