Récemment dans la catégorie High tech

La sortie de Kinect approche à grands pas. Antimatière a pu tester une nouvelle fois cette technologie, qui vous permet de jouer sans manette sur votre Xbox 360.

Alors quoi de neuf par rapport à avril dernier ? Ben, pas mal de choses en fait. La dernière session de test était assez décevante. Un seul jeu était en démo et il y avait encore pas mal de problèmes techniques. Ce coup-ci, Kinect est bien au point. Antimatière a donc pu s’essayer à la course automobile sans volant, au ping pong sans raquette, au volley ball sans ballon, à la course à pied, au rafting, au bowling, à l’élevage de chiots et à la danse, le tout dans la joie et la bonne humeur.

Verdict ? C’est fun. On est à mille lieues des sensations procurées par un FPS ou un RPG, mais c’est normal : Kinect est calibré avant tout pour du casual gaming. Les jeux sont simples, rythmés, colorés … et physiques. Ben oui, on ne pourra plus reprocher aux jeunes joueurs de grossir devant leur écran. Deux ou trois courses à pied suffisent pour vous mettre dans le rouge (en effet, il faut vraiment lever les genoux pour avancer). On n’en est pas encore à conseiller un échauffement. Mais cela ne saurait tarder puisque plusieurs jeux de fitness sont prévus pour bientôt. 

Sur un plan technique, Kinect reproduit fidèlement vos mouvements, de manière plus ou moins rapide suivant les jeux (le casse brique reste un peu lent par exemple). Le ping pong et le bowling sont particulièrement plaisants car les effets (lifts, balles coupées) sont bien rendus. La danse aussi est réussie : pour la première fois dans un jeu, on reproduit les mouvements sans rien dans la main ce qui augmente considérablement l’immersion (même sur Lady Gaga!).

Autre détail très sympathique, pendant vos parties, les capteurs de Kinect prennent des photos. Ils enregistrent aussi des petits films. Ces photos et vidéos sont affichées à l’écran une fois la partie terminée et ils devraient être exploitables dans Facebook.

Pour naviguer dans les menus, le joueur utilise le pouvoir de la force simplement ses mains. Il suffit par exemple de laisser sa main droite deux ou trois secondes sur une option pour la valider. On peut aussi mettre sa main gauche hors cadre pour revenir en arrière ou balayer l’écran d’un revers de main pour valider ou faire défiler des options supplémentaires. N’hésitons pas à le dire, c’est très plaisant. Dans quelques mois, cette nouvelle manière de naviguer dans les menus sera complétée par la reconnaissance vocale. « Xbox lecture » vous permettra par exemple de lancer un CD. Etc… 

Dernier élément, le prix. Si vous comptez vous ruer dessus dès sa sortie le 10 novembre prochain, il vous faudra débourser 150 euros. C’est grosso modo autant que la concurrence, même si Microsoft aime bien rappeler que pour une expérience à deux joueurs, le Playstation Move de Sony revient à 10 euros de plus (ils sont mesquins quand même chez Microsoft). L’investissement vaut-il le coup ? Pas si on est un « gamer pur et dur ». Pour cette catégorie de joueurs, Microsoft promet bien quelques titres – dont notamment le grand retour de Steel Batalion - mais pas avant 2011.  

Si en revanche, vous recherchez quelque chose de convivial et que vous aimez rester à la pointe de la technologie, Kinect est fait pour vous.

imprimante.jpg

Nous devons la phrase du jour à un vendeur de chez Surcouf : "si vos deux dernières imprimantes sont tombées en rade, c’est normal. Aujourd’hui, les constructeurs ne font plus de matériel de qualité".

Ha bon ? Ben, ils seraient contents de savoir ça les clients… Sur ce, le vendeur continue sans se démonter. "Acheter une imprimante, c’est comme acheter un stylo. C’est pas cher, mais ça dure pas longtemps, deux ou trois ans maximum".

Le vendeur me propose alors un modèle à 50 euros (il y en a des beaucoup plus chers à côté). Vous savez, celui-ci fera très bien l’affaire me dit-il. Un peu gêné, je lui dis : mais à ce prix là, rassurez-moi, elle est couleur ???!!! Réponse amusée du vendeur : ben oui. Elle fait même scaner et photocopieur. Mais les cartouches qui sont à l’intérieur sont à moitié remplies. Il vous faudra donc prendre un jeu supplémentaire (soit 30 euros, presque le prix de l’imprimante !). 

Comme pour se justifier, il ajoute : "vous savez, il y a quelques années, les constructeurs avaient moins de clients. Alors ils les choyaient. Aujourd’hui, c’est un marché de masse. Les produits sont moins chers, mais les constructeurs font tout pour faire de la marge".

Ne sachant pas quoi répondre, je lui fais : ah ouais d’accord. Et je repars chez moi un peu écoeuré, mon carton sous le bras, en pensant à ces millions d’imprimantes qu’il doit falloir recycler chaque année. C’est normal ? Vous êtes-sûr ?

Crédits photo : dweekly

streetphone.jpg

Jeux, appareil photo, accès à internet, paiement des achats… on peut faire de plus en plus de choses avec un téléphone portable. Mais les fonctions de base, paradoxalement, ont tendance a être oubliées : la qualité du son par exemple est souvent médiocre sur un mobile. En moyenne et sur une échelle de 1 à 5, elle obtient une note de 2 lors des tests, confie un spécialiste à Antimatière … Un chiffre qui laisse songeur. 

Heureusement, Orange a mis au point un nouveau service : la voix mobile HD. L’idée : offrir un meilleur son avec beaucoup plus de graves et beaucoup plus d’aigus. "C’est la Hifi sur votre téléphone portable", résume-t-on chez Orange. La formule peut paraître exagérée. Mais Antimatière a pu tester ce nouveau service – qui sera disponible très prochaînement – et la première impression est très bonne. La conversation avait pourtant lieu dans un endroit relativement bruyant (en l’occurrence, le village du stade Roland Garros).

PS : selon les tests menés par Orange, le gain de confort est tel que la durée moyenne des conversations est augmentée de 20%. Par ailleurs, les personnes âgées – qui ont souvent des problèmes d’ouïe – sont ravies de ce nouveau service. C’est ce qui s’appelle un bon retour sur investissement.

Crédits photo : Marc from Borft       

 
 
aiptek v10.jpg

Ne vous fiez pas à leur petite taille. Les picoprojecteurs ont beau tenir dans la main et peser à peine plus de 100 grammes, ils sont capables de projeter une image de plus d’1m de diagonale à partir de multiples sources : ordinateurs, téléphones portables, lecteurs DVD, caméscopes ou encore consoles de jeu. La plupart d’entre eux disposent d’une batterie intégrée. Vous pouvez donc les utiliser partout, avec une facilité déconcertante. Reliez la source vidéo au picoprojecteur, allumez celui-ci, et le tour est joué ! La mise au point de l’image s’effectue grâce à une mollette. Seule contrainte : la source des images doit être équipée d’une sortie vidéo composite (une option encore assez rare sur les téléphones portables).

Pour l’heure, et en dépit des nombreux communiqués de presse sur le sujet, seuls quelques picoprojecteurs sont commercialisés : le V10 d’Aiptek, le PK 101 d’Optoma, le MPro 110 de 3M et le Picovid-102 de CoolDevice. Les plus vieux de ces modèles ont à peine six mois ! Deux technologies se partagent le marché. La technologie DLP et sa micro puce à miroirs – déjà utilisée sur les vidéo projecteurs classiques – et la technologies Lcos, basée sur les cristaux liquides. La technologie DLP offre un meilleur contraste. Mais elle requiert plus d’énergie. Mieux vaut donc prévoir une batterie supplémentaire, surtout si l’utilisateur veut regarder un film. Tous les picoprojecteurs du marché sont équipés d’ampoules LED. Celles-ci ont une durée de vie très longue : plusieurs dizaines de milliers d’heures, contre environ 4000 heures pour un vidéoprojecteur classique. Cependant, leur luminosité est encore faible. Pour profiter au mieux de votre séance de cinéma improvisée, il vous faudra donc trouver une pièce bien sombre.PicoLf-100-1-4.jpg

La résolution de l’image est elle aussi limitée : 640×480 dans le meilleur des cas. Elle permet de visionner des photos de vacances, des films, ou même des présentations Powerpoint, mais pas des fichiers Excel remplis de chiffres. N’attendez pas non plus de miracles côté jeux vidéo : au bout d’une demi heure passée dans les donjons d’Oblivion sur Xbox 360, vous aurez sans doute un peu mal aux yeux. Logique : « le picoprojecteur est avant tout un appareil d’appoint », confie Olivier Ruiz, expert chez 3M. Il ne saurait remplacer les écrans PC ou les vidéo projecteurs classiques. Du moins, pour le moment. Certains appareils devraient proposer dès le début 2010 un format d’image XGA (1024×768). Le premier picoprojecteur intégré à un téléphone portable pourrait également être commercialisé vers la fin de l’année. Vivement noël prochain !

Pour tout savoir sur l’actu et les caractéristiques des produits, cliquez ici.

Kapten : un GPS à emporter partout

 
 

Devinette : qu’est ce qui tient dans la main, qui permet de téléphoner, d’écouter la radio ou de la musique grâce à 3 Go de mémoire ? Réponse : un GPS ! En l’occurrence, celui de la société française Kapsys. Autant vous le dire tout de suite, ce petit appareil malin m’a fait craquer tout de suite. A pied, à vélo, à moto, en voiture il vous guide grâce à un système de reconnaissance vocale (il n’y a donc pas d’écran). Détail original, il vous suffit d’appuyer sur le bouton central pour enregistrer un lieu que vous avez repéré. Pratique pour retrouver sa voiture ou s’orienter dans les quartiers de Tokyo.

Tokyo ? L’exemple n’est pas fortuit. C’est justement dans la capitale nipponne qu’Aram Hékimian, le fondateur de Kapsys, a eu l’idée de créer un GPS léger et facile à transporter. Petit à petit, l’appareil – pardon, le Kapten – s’est étoffé en fonctionnalités : gestion des appels téléphoniques via bluetooth, création de mémos vocaux (les Ktags), player MP3, clé USB. Bien entendu, le Kapten se branche sur votre PC (ou votre Mac) pour des mises à jours et pour l’accès à différents services. Une fois connecté, on peut, par exemple, partager ses bons plans avec les autres membres de la communauté, acheter des cartes d’une cinquantaine de villes (4,9 euros l’unité) et même acheter des audioguides !

N’en jettez plus, la coupe est pleine. En plus, le Kapten est beau. Pour ceux qui sont interressés, sachez qu’il existe en blanc, en rose et en noir. Si tout va bien, vous pourrez le commander dès la semaine prochaine sur les sites Fnac, Pixmania et Rue du commerce. Son prix : 179 euros. Ca sent déjà Noël…

k.jpg

noir entre les doigts2R.jpg

A propos du blog

Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

A propos de l’auteur

Derniers commentaires

Archives

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]