Récemment dans la catégorie MMO

Dofus piraté par deux adolescents

On connaissait les faux sites de banques, destinés à récupérer des données personnelles et/ou des numéros de carte bleue. Voici venir les faux jeux de rôle en ligne, destinés à récupérer l’argent que vous dépensez pour votre avatar !

Cette fois-ci, les cybercriminels sont apparemment deux adolescents de 15 ans, répondant aux pseudos de Yuko et Maxou1012. Les deux compères auraient créé une plate-forme nommée Arkanic, sur laquelle une contrefaçon du très célèbre jeu de rôle Dofus était proposée. Grâce à une boutique en ligne, ils commercialisaient des accessoires virtuels destinés à être utilisées dans le jeu (épées, etc…).

Cette combine, démarrée en début d’année, leur aurait rapporté 80 000 euros en six mois, dont 54 000 euros pour le seul mois de mai ! Il faut dire qu’Arkanic comptait déjà 200 000 utilisateurs avant de fermer ses portes !

C’est sûr, avec Internet et la montée en puissance des jeux en réseau, la fraude entre dans une nouvelle dimension. Plus d’éléments ici sur les arnaques les plus utilisées sur le Web et leur coût.

Crédit photo : Narisa

Des jeux vidéo halal

Si l’industrie des jeux vidéo pèse 60 milliards de dollars dans le monde, les Pays du Golfe ne représentent encore que 1,6% du marché selon la presse locale. La raison de ce chiffre très faible ?

Les jeux vidéo, et notamment les MMOs, sont par bien des aspects incompatibles avec la religion ou la culture des pays arabes, explique Arabcrunch, un site dédié à la high tech.

Qu’à cela ne tienne. Plusieurs entreprises développent désormais des produits adaptés, à l’image de ce qui se fait dans la distribution avec l’alimentation halal. Mohamed El-Fatatry, patron du portail internet Muxlim.com a lancé en 2008 un MMO baptisé Muxlim Pal. Il explique ici la philosophie de sa démarche.

Toujours en phase beta, Muxlim Pal semble avoir du mal à se développer. Mais d’autres projets avancent.  Tahadi Games a déjà adapté 4 MMOs pour les Pays du Golfe.  Tahadi traduit l’intégralité des jeux en Arabe. Mais elle va plus loin. Ragnarok, par exemple, a subi un lifting spécial. Exit les magiciens, considérés comme incompatibles avec l’Islam.  Les tenues des personnages ont également été peaufinées pour ne pas choquer. Le jeu Runes of Magic, quant à lui, été rebaptisé Runes of Might. Le début d’un nouveau succès ?

Qui a dit que World of Warcraft était passé de mode ? Moi ? Heuuu. Oui, peut-être il y a quelques temps. Marie Amélie m’avait pourtant prévenu : "Blizzard fera tout pour maintenir son leadership". Elle avait raison : ce weekend, alors que les cendres du volcan Islandais s’abattaient sur l’Europe, les joueurs du MMORPG le plus célèbre de tous les temps se sont rués sur les serveurs pour acheter les deux nouvelles bestioles mises à leur disposition : le Celestial Steed (prix : 25 dollars) et le Lil’XT (prix : 10 dollars). Résultat : des heures d’attente (140000 joueurs rongeaient leur frein au même moment selon certains témoignages) et près de 2,5 millions de dollars de recettes (à la louche) en une journée pour l’éditeur Blizzard. Ouch ! Et dire que celui-ci touche encore plus chaque mois grâce aux abonnements… 

eve pic 2.jpg

Certaines personnes ont du mal à comprendre l’attachement des joueurs pour tel ou tel bien virtuel. Ce post leur permettra peut-être d’y voir plus clair. Un certain Drew a eu la bonne idée de chiffrer le coût des vaisseaux spatiaux les plus utilisés dans le monde virtuel EVE Online. Ces coûts sont exprimés en vrais dollars et en heures de jeu. 

Ainsi, on apprend que la plupart des vaisseaux utilisés dans EVE valent environ 10 dollars et qu’il faut entre 5 et 10 heures de jeu pour les construire. Cela semble tout à fait raisonnable. Mais pour obtenir un Titan (le must du must en matière de vaisseau, une sorte d’étoile noire en quelque sorte), le prix grimpe à 7600 dollars et 3400 heures de jeu ! C’est sûr, avec ces coûts en tête, les combats spatiaux deviennent autrement plus intenses. Car dans EVE Online, une fois qu’un vaisseau explose, il ne réapparait pas. Il est perdu pour de bon !

PS : en 2008, un internaute chiffrait à près de 300 le nombre de vaisseaux Titans dans le jeu, ce qui représente donc en théorie un investissement global de plus de 2 millions de dollars.

station.png

On a du mal à y croire. Et pourtant : une station spatiale virtuelle serait récemment partie aux enchères pour un montant de 330 000 vrais dollars ! Cela s’est passé juste avant les vacances de Noël dans le monde virtuel Planet Calypso (anciennement bâptisé Entropia Universe).

Dans ce monde merveilleux, 1 PED (Project Entropia Dollar) vaut 0,1 dollar américain. Le vainqueur de la mise aux enchères – un dénommé Buzz Erik Lighyear – a donc dépensé 3 300 000 PED pour obtenir sa propre station spatiale. Ouch ! Mais pourquoi Erik a-t-il dépensé autant ? Je vois quatre hypothèses :

1) Erik est fou. Il se croit dans un James Bond. Il veut installer des canons laser sur sa station pour tenter de détruire la terre.

2) Erik veut entrer dans le livre des records. C’est bien parti, mais ça lui coûte un peu cher quand même.

3) Erik n’existe pas. La mise aux enchères était juste un coup de pub pour attirer des joueurs (et les journalistes !). Ou bien alors le résultat de la vente était truqué. C’est un risque : on a déjà vu un banquier virtuel partir avec la caisse dans Eve Online.

4) Erik n’est pas fou et il espère rentabiliser son investissement. C’est la théorie suggérée par le site Massively.com. En effet, Crystal Palace (c’est le nom de la station spatiale), serait une véritable machine à cash car les joueurs y viennent pour chasser ou faire leurs emplettes. Il suffirait donc à Erik de fixer le bon taux d’imposition et d’attendre pour rentrer dans ses fonds.

Mais l’histoire ne dit pas combien d’années…

A propos du blog

Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

A propos de l’auteur

Derniers commentaires

Archives

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]