Résultats tagués Bayonetta

bb2.jpg

"J’ai bien envie d’utiliser Bayonetta pour traîter certains de mes patients", explique le psychologue Michael Stora en exclusivité pour Antimatière. Ouh la la, c’est sérieux là ? Et bien oui. "Ce qu’il y a de bien avec Bayonetta, c’est sa symbolique forte", assure Michael. L’héroïne du jeu est en quête d’identité … comme beaucoup d’entre nous. Et puis, il est assez facile de s’identifier au personnage. Contrairement à Lara Croft, qui n’était finalement qu’un pantin livré aux mains de geeks aux idées lubriques, Bayonetta n’est pas soumise. La sorcière joue de son charme (et de sa sucette) mais elle tourne aussi ses ennemis en dérison, s’agace, déverse son agressivité sur les anges – moralisateurs ? – qui lui barrent la route, avant d’adresser un clin d’oeil complice au joueur. Bref, en dépit de son look un peu bizarre (mais pourquoi porter des lunettes dans un jeu de castagne ?) Bayonetta est en phase avec notre époque. Ce genre de communion est suffisamment rare pour être souligné.

En résumé, Antimatière conseille donc aux jeunes filles inhibées de s’abonner à ce blog  d’essayer le jeu. On ne sait jamais : ça pourrait débloquer quelque chose. En plus, ça dopera les ventes, qui souffrent visiblement de la sortie de Darksiders, (et ça c’est bien dommage parce que Darksider, c’est quand même un énième jeu de paladin à grosse épée. En plus, il n’a pas reçu la meilleure note de la part du journal Famitsu, lui). 

A propos du blog

Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

A propos de l’auteur

Derniers commentaires

Archives

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]