Résultats tagués Call of Duty

Farming Simulator creuse son sillon

Au départ, on pense à un gag. Pourtant, le communiqué de presse annonce : Farming Simulator 2011 est numéro un des ventes de jeux PC devant Call of Duty ! Alors on essaie d’en savoir plus. Quelques clics plus tard, le brouillard se dissipe un petit peu. Farming Simulator a été numéro un des ventes pendant une semaine devant Call of Duty dont le pic des ventes est déjà passé depuis longtemps. On pense alors à un coup marketing : les attachés de presse ont exagéré le succès du jeu pour faire le buzz au moment où le salon de l’agriculture ouvre ses portes.

Sauf que… le succès de Farming Simulator est bien réel. Si en France, il ne s’est vendu qu’à 50000 exemplaires depuis sa sortie le 20 janvier, il a déjà atteint 250000 exemplaires sur la zone Allemagne/Autriche depuis sa sortie en novembre 2010. Au total, la série Farming Simulator (qui regroupe les versions 2008, 2009 et 2011) s’est vendue à 750 000 exemplaires dans le monde. Pas si mal pour un jeu de gestion à base de tracteurs que certains trouvent médiocre.

Le « bio » deviendrait-il une valeur sûre dans le jeu vidéo ? On peut se le demander, surtout après l’énorme succès de Farmville sur Facebook. Dans Farming Simulator, les champs de blé ne sont pas inondés de pesticides. Les épis dorent gentiment au soleil et les moissonneuses sont toujours impeccables. Ca sent bon le petit coin de nature sans phosphate. L’air de rien, cette ambiance peut séduire. Il y a quelques mois, un responsable d’Electronic Arts confiait à Antimatière :  » les joueurs des Sims (qui sont quand même plusieurs millions) adorent acheter du terreau pour s’occuper de leur jardin virtuel ». En 2009, rappelez-vous, Flower avait réussi à accrocher de nombreux joueurs avec un concept très simple : faire pousser des fleurs. Les champs de blé, finalement, c’est juste l’étape au dessus…

 

Comme chaque année, le site TorrentFreak publie le classement des jeux les plus « piratés ». Ce qui est frappant dans ce classement, ce n’est pas sa composition (les jeux les plus attendus ont été sans surprise les jeux les plus piratés), mais la vitesse à laquelle le nombre de téléchargements illégaux augmente. 

En 2007, le Top 5 des jeux les plus piratés sur PC représentait 5,72 millions de téléchargements. En 2008, ce même Top 5 représentait 13,6 millions de téléchargements. Une hausse de 137% ! En 2010, le nombre de téléchargements a encore progressé de 33% pour atteindre 18,14 millions. Bilan de cette course folle : une augmentation de 217% sur la période 2007-2010 pour le Top 5 des jeux les plus piratés sur PC.

Une fois de plus, la licence Call of Duty a été durement touchée par le piratage en 2010. Sur les trois dernières années, la série a généré à elle seule près de 10 millions de téléchargements illégaux sur PC. Cependant, le piratage touche aussi cruellement d’autres jeux y compris sur console, comme le rappelle cette note rédigée sur ce blog il y a uu an. Et puis, il y a tout ce marché de la copie en Asie qui fait tourner les têtes.

Pirater un jeu finalement, c’est d’un banal…

La fin de l’année approche à grands pas. C’est l’occasion de dresser un bilan plutôt amer :  les investissements destinés aux startups du secteur des jeux vidéo ont chuté d’environ 35%. Seuls certains éditeurs – comme Zynga – ont tiré leur épingle du jeu grâce à des capitaux … russes et au formidable essor des réseaux sociaux. Heureusement, tout n’est pas perdu : le secteur des jeux vidéo peut encore compter sur le comportement hystérique des adolescents ! La preuve en vidéo.

Vous en voulez encore ? Pas de problème. C’était déjà la même chose il y a 15 ans. Et pourtant, il n’y avait ni World of Warcraft, ni Call of Duty ! 

bobbyguitar.jpg

Les gourous du jeu vidéo font rarement la couverture des magazines. Mais ce mois-ci, Bobby Kotick est en couverture de Forbes, le très sérieux magazine américain, connu notamment pour son classement des plus grandes fortunes de la planète.

Bobby Kotick, c’est homme qui a bâti Activision, l’éditeur de jeux vidéo le plus prospère de la planète. C’est simple : Bobby Kotick est derrière les plus gros blockbusters de ces dernières années : Call of Duty (33 millions d’exemplaires vendus et 1,8 milliard de dollars de recettes), Tony Hawk (40 millions d’exemplaires vendus et 1,6 milliard de dollars de recettes), Guitar Hero (25 millions d’exemplaires vendus et 2 milliards de dollars de recettes) et bien sûr, World of Warcraft  (11 millions d’abonnés qui gènèrent 1 milliard de dollars de recettes par an), grâce à la fusion avec Blizzard, annoncée en 2007 et devenue effective en 2008.

Vous l’aurez compris, Bobby Kotick a du flair. Mais le plus marrant dans tout ça, c’est qu’il n’a jamais vraiment apprécié les jeux vidéo !!!

A propos du blog

Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

A propos de l’auteur

Derniers commentaires

Archives

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]