Résultats tagués cartes bleues

Quelle facture pour Sony ?

La série noire continue pour Sony. La firme japonaise a du fermer son service de jeux Online Entertainment à la suite d’une intrusion. Le Playstation Network, victime lui aussi d’une attaque informatique, reste bloqué depuis le 20 avril. Au cours de ces deux attaques, des données  sensibles (noms, adresses e-mails, mots de passe mais aussi des numéros de cartes bleues) ont été récupérés par les pirates.

« Toutes proportions gardées, les déboires de Sony rappellent un peu Fukushima », confie un expert. La situation s’aggrave, beaucoup de personnes sont potentiellement concernées, mais on reste dans le flou sur l’ampleur des dégâts. Dans un premier temps, tout le monde s’est concentré sur l’attaque du Playstation Network. Du coup, on en avait oublié Online Entertainment. Or les « data centers »  utilisés par ces deux services sont basés au même endroit, à San Diego. Selon Sony, les attaques ayant pour cible Online Entertainment auraient eu lieu entre le 16 et le 17 avril, soit la veille du piratage du PlayStation Network.

Quel sera le coût de ces attaques pour Sony ? Tout dépendra du nombre et du type de données volées. Pour l’heure, le flou prédomine. Le Playstation Network regroupe 77 millions d’utilisateurs. Selon Sony, il n’existe encore aucune preuve d’un vol de coordonnées bancaires sur ce réseau. Mais cela ne veut pas dire qu’aucun vol n’a eu lieu.  Du coup, sur tweeter, la rumeur d’un vol de 2,2 millions de numéros de cartes bancaires persiste.

Sur la partie Online Entertainment, Sony est un peu plus précis. 24 millions de comptes ont été « visités ». 12 700 numéros de cartes de crédit non américaines issus d’une vieille base de données ont été raflés par les pirates.

Si les choses en restent là (c’est à dire à peine 12700 numéros de cartes volés), le coût sera sans doute limité pour Sony : environ 50 millions de dollars, selon Michael Pachter, analyste chez Wedbush Securities. Ce coût inclut le traitement des dossiers relatifs aux vols avérés de numéros de cartes bleues et les dépenses destinées à renforcer la sécurité du réseau. On est loin des 24 milliards de dollars (soit 50% du chiffre d’affaire !) imaginés dans la panique, quelques heures après l’annonce de la première attaque. Mais il s’agit d’un coût minimum : d’autres numéros de cartes bleues ont peut-être été volés. Un fois rétabli, le  Playstation Network, qui rapporte environ 500 millions de dollars par an, va sans doute tourner au ralenti. Enfin, l’image de Sony est écornée. 100 millions de joueurs sont désormais confrontés à un risque durable d’usurpation d’identité, rappelle Businessweek. Sony va donc devoir dépenser plus pour redorer son blason auprès des joueurs (qu’il y ait eu fraude massive à la carte bleue ou pas).

A propos du blog

Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

A propos de l’auteur

Derniers commentaires

Archives

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]