Résultats tagués Dassault systèmes

En 2008, l’architecte Français Jean Pierre Houdin dépoussiérait les théories sur la construction de la grande pyramide de Kheops grâce aux logiciels 3D de Dassault Systemes. A l’époque, son idée de rampe intérieure utilisée par les ouvriers égyptiens pour édifier la pyramide avait fait sensation.

Trois ans plus tard l’architecte est de retour avec de nouvelles théories encore plus fracassantes. La pyramide de Kheops contiendrait deux salles supplémentaires dans lesquelles seraient entreposés les effets personnels de Kheops !

Une fois de plus, les logiciels 3D ont permis en grande partie d’élaborer cette théorie. Jean Pierre Houdin a superposé les plans de pyramides plus anciennes avec ceux de la pyramide de Kheops. Il s’est aperçu que la structure de la pyramide de Kheops telle qu’on l’a connaissait était incomplète. Il manquait tout simplement deux pièces.

Il a aussi remarqué que les conduits d’aération construits près de la chambre de Kheops se tordaient de manière étrange, comme s’ils cherchaient à contourner quelque chose. Jean Pierre Houdin a aussi remarqué, grâce à une reproduction fidèle de la chambre de Kheops, qu’une pierre située près du sarcophage n’avait aucune charge sur elle.  Elle constituait donc sans doute un passage vers une pièce voisine.

Bien sûr, tout cela n’est qu’une toute petite partie d’une histoire passionnante. Car de nombreux mythes subsistent au sujet de la grande pyramide. Pour ceux qui veulent tout savoir des travaux et des révélations de Jean Pierre Houdin, la Géode organise prochainement (le 8 février et le 10 mars 2011) deux soirée 3D en présence de l’architecte. Les égyptologues en herbe pourront aussi se rabattre sur le coffret DVD Kheops révélé, qui contient lui aussi une partie en relief.

Plus de vidéos ici sur le site officiel du film.


Documentaire Kheops révélé raconté par André Dussollier

Dassault Systèmes, le champion français de la simulation 3D, organisait en début de semaine sa "DevCon 2008", un show de deux jours destiné à ses nombreux clients et partenaires. Cette année encore, beaucoup de monde avait fait le déplacement. Très décontracté dans sa veste claire, Bernard Charlès, directeur général, nous a promis des expériences virtuelles plus vraies que nature. "Virtualization is an unstoppable wave", prévenait-il, à la manière d’un prédicateur.  

Passons sur le discours un peu technique de certains intervenants et la démo un peu poussive de V6, la nouvelle plafe-forme développée par Dassault Systèmes. Un message clair émerge : la mise en commun des ressources, de plus en plus poussée, va changer la façon de travailler dans les entreprises. Point très intéressant : cette mise en commun des ressources concerne aussi les étudiants et les enseignants.

En effet, ces derniers peuvent désormais accéder via internet aux technologies Dassault. Il suffit pour cela d’aller sur le site de DS Campus. Sur celui-ci, les futurs ingénieurs peuvent par exemple télécharger le logiciel Catia – l’un des produits phares de Dassault Systèmes – pour 75 euros à peine ! Les enseignants, de leur côté, peuvent grâce au site, se tenir au courant des dernières pratiques, trouver des conseils pour leurs cours, etc. "Entre le moment où l’industrie a commencé à faire des maquettes 3D et le moment ou cette technique a été enseignée aux étudiants, il s’est passé 20 ans. Nous essayons aujourd’hui de réduire ce délai", explique Xavier Fouger, Directeur de la PLM Academy et du Global Learning de Dassault Systèmes.

Autre but poursuivi par Dassault Systèmes, créer un écosystème du savoir et une véritable bourse d’échange, au niveau international, entre les étudiants. A terme, DS Campus devrait aussi permettre à des entreprises de repérer et de recruter leurs ingénieurs. Une denrée de plus en plus rare si on en croit Xavier Fouger : "dans le monde, nous avons besoin de 3 millions d’ingénieurs par an. Or, nous n’en avons que 2 millions".

KHEOPS 3D

Haute de 146,8 mètres, la Grande Pyramide de Gizeh est composée de blocs de pierre polie, pesant chacun en moyenne 2,5 tonnes. Comment ces blocs énormes ont-ils été hissés et empilés en vingt années seulement, deux millénaires et demi avant Jésus Christ par des égyptiens qui ne connaissaient ni le fer, ni la poulie ? Ce mystère a peut-être été percé grâce à l’architecte français Jean-Pierre Houdin  et à la technologie 3D de Dassault Systemes !

kheops_2.jpg

 

Jean-Pierre Houdin exposait le résultat de ses travaux à la Géode le 27 mai dernier. Grâce à Virtools, technologie utilisée pour faire des crash-tests de téléphones portables ou pour modéliser le fuselage des avions, l’architecte a pu reconstituer une réplique en 3D de la grande pyramide et tester de nombreuses hypothèses, notamment sur la résistance des matériaux. Pour lui, cela ne fait désormais aucun doute : la grande pyramide a été construite en grande partie de l’intérieur, grâce à une rampe interne en spirale, qui court sous la "peau" de la pyramide et grâce à l’utilisation de la grande galerie comme grue de chantier.
 
  Grâce à ces procédés ingénieux, 4000 ouvriers « motivés » (par le prestige de l’ouvrage mais aussi par la promesse d’un toit et de quelque nourriture) auraient suffi pour construire la seule des sept merveilles du monde encore débout aujourd’hui. On est loin de la vision hollywoodienne avec ses dizaines de milliers d’esclaves fouettés jusqu’au sang par un roi tyrannique. Mais la théorie de Jean-Pierre Houdin ne manque pas de sel pour autant. Saviez-vous par exemple que les blocs de pierre étaient numérotés et montés ensuite dans l’ordre, façon Ikéa ? Saviez-vous qu’il existait du temps des pharaons une équipe d’ouvriers surnommée « les soudards de Mikérinos » ? Saviez-vous aussi qu’il y avait bien une rampe externe pour construire la pyramide, mais que celle-ci était oblique (la topographie du lieu l’exigeait) et qu’elle n’a servi que pour la construction du premier tiers de la pyramide, avant d’être entièrement recyclée ?
 
Vous l’aurez compris, les idées de Jean-Pierre Houdin dépoussièrent largement nos connaissances en matière de civilisation égyptienne. On peut y croire … ou non. Mais si, comme moi, l’égypte et les pyramides vous fascinent, alors courrez à la Géode pour voir Khéops 3D, le spectacle en relief qui vous expose pas à pas les étapes du chantier selon les théories de l’architecte français (séance tous les jours à 11h30 jusqu’au mois de juillet). Certes Jean-Pierre Houdin, qui était présent à l’inauguration, ne sera pas là pour vous recevoir. Mais vous serez tout de même accompagnés d’un guide. Grâce à la 3D, vous pourrez explorer les méandres de la pyramide et même la survoler en compagnie d’un ibis. Et ça, c’est magique. 

A propos du blog

Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

A propos de l’auteur

Derniers commentaires

Archives

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]