Résultats tagués Guitar Hero

On le sait bien : les liens entre les jeux vidéo et le monde de la musique se resserrent. De plus, en plus, les chanteurs/groupes espèrent intégrer la playlist de Guitar Hero pour toucher des sous un nouveau public. Certains artistes profitent plutôt bien de cette nouvelle tendance : Leona Lewis par exemple. Cette jeune chanteuse réussit le tour de force d’apparaîre dans la BO du film Avatar et dans celle du jeu vidéo Final Fantasy XIII, l’un des jeux les plus attendus de l’année, sorti il y a quelques jours. 

Dans la vidéo ci-dessous, Leona "so fresh" Lewis tente de montrer – de manière maladroite – (quoi, c’est du marketing ???) – qu’elle adooore FF XIII : je pourrais m’y promener des heures, explique-t-elle. Sans doute la belle aura-t-elle confondu les niveaux clairsemés et linéaires de Final Fantasy avec les forêts exhubérantes de Pandora.  

guitarhero5.jpg

Dan Rosensweig –  CEO de la franchise Guitar Hero – est de passage à Londres. Il a bien voulu répondre à mes questions. Voici un petit compte-rendu de ses propos (tenus il y a à peine quelques minutes !). 

1) Les jeux video musicaux se vendent toujours bien … en Europe. Ce marché devrait progresser de 25% cette année (ndlr : aux US en revanche, la tendance n’est pas la même). Certes, Guitar Hero 5 n’a pas les résultats de Guitar Hero 3, l’épisode qui avait fait véritablement décoller la franchise, mais il est tout de même numéro 1 au Royaume-Uni.

2) Le marché des jeux musicaux n’est pas encore saturé (même si Activision en sortira une bonne poignée cette année et que la concurrence ne reste pas les bras croisés). Seulement 20% des joueurs possèdent un jeu musical. Il y a donc encore de la marge, même si tout le monde n’aime pas Guitar Hero. 

Enfin, il y a le chiffre qui tue : Guitar Hero, c’est tout de même 7 chansons jouées en réseau à chaque seconde ! Pas mal non ? Comme dit Dan, Guitar Hero est "artist friendly". Des propos qui viennent bien sûr faire écho à la polémique Kurt Cobain, chanteur intégré (non sans quelques protestations) dans Guitar Hero 5. 

bobbyguitar.jpg

Les gourous du jeu vidéo font rarement la couverture des magazines. Mais ce mois-ci, Bobby Kotick est en couverture de Forbes, le très sérieux magazine américain, connu notamment pour son classement des plus grandes fortunes de la planète.

Bobby Kotick, c’est homme qui a bâti Activision, l’éditeur de jeux vidéo le plus prospère de la planète. C’est simple : Bobby Kotick est derrière les plus gros blockbusters de ces dernières années : Call of Duty (33 millions d’exemplaires vendus et 1,8 milliard de dollars de recettes), Tony Hawk (40 millions d’exemplaires vendus et 1,6 milliard de dollars de recettes), Guitar Hero (25 millions d’exemplaires vendus et 2 milliards de dollars de recettes) et bien sûr, World of Warcraft  (11 millions d’abonnés qui gènèrent 1 milliard de dollars de recettes par an), grâce à la fusion avec Blizzard, annoncée en 2007 et devenue effective en 2008.

Vous l’aurez compris, Bobby Kotick a du flair. Mais le plus marrant dans tout ça, c’est qu’il n’a jamais vraiment apprécié les jeux vidéo !!!

 

Encore des chiffres concernant la franchise Guitar Hero. Le volume III, intitulé "Legends of Rock", a franchi le seuil du milliard de dollars de recettes sur le sol nord américain. Selon Mike Griffith, l’heureux président d’Activision, l’éditeur du jeu, il s’agit d’un record historique. Bon, Mike s’emballe peut-être un peu sur cette histoire de record. Il faudrait vérifier… Cela dit, Guitar Hero III, c’est plus de 14 millions de titres vendus, sans parler des accessoires (chers) et des contenus téléchargeables.

A ce sujet, Activision annonçait récemment que 21 millions de morceaux musicaux ont été téléchargés depuis trois ans sur les quatre éditions Guitar Hero. Guitar Hero aurait même des répercussions positives sur la pratique des instruments de musique… Non, là je plaisante.

guitarn heroh3x3007.jpg

Quand la musique est bonne 2

Non, je ne suis pas un fan de Jean-Jacques Goldman (c’est même plutôt le contraire !!!!). Ce post fait suite à celui publié il y a quelques semaines sur le boom des jeux vidéo musicaux. The Economist vient de reprendre le thème. On a droit, du coup, à quelques chiffres supplémentaires. Selon Activision Blizzard, les groupes qui composent la playlist de Guitar Hero III peuvent s’attendre, en moyenne, à un bond de 300% de leurs ventes en ligne ! Pas mal non ? Le groupe de metal britannique Dragonforce en est la parfaite illustration  : leur titre "Through the fire and flames" en est déjà à 624000 ventes sur internet, contre 55000 avant la sortie du jeu en octobre 2007. Si cela continue, les groupes finiront par payer pour être présents dans les jeux vidéo ! En attendant, je ne résiste pas au plaisir de vous (re)montrer la vidéo d’un jeune prodige de Guitar Hero III, âgé de neuf ans. Vous allez voir, c’est impressionnant.

A propos du blog

Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

A propos de l’auteur

Derniers commentaires

Archives

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]