Résultats tagués The Asahi Shimbun

Dr Kawashima 2.jpg

Relayer une info sur le piratage des jeux Nintendo DS, c’est bien. Encore faut-il relayer la bonne info. Depuis 24h, beaucoup de blogs font l’écho d’un papier du journal japonais The Asahi Shimbun. Sur Gameblog, par exemple, on peut lire : "selon Nintendo, pas moins de 50% des softs sur cette console portable seraient piratés sur notre vieux continent vulcanisé". Sur Jeuxvidéo.com, on peut également lire : "Nintendo estime ainsi que les jeux DS ont été piratés près de 238 millions de fois à travers le Monde et que ses pertes se comptent en trillions de yens" (mais au fait, c’est quoi un trillion de yen ?)

Le papier du Shimbun, pourtant, ne dit pas tout à fait ça. Dans ce papier donc, il est dit que les ventes de jeux Nintendo DS en Europe ont baissé de 45% entre avril-décembre 2008 et avril-décembre 2009. Nintendo ajoute qu’une bonne part de cette dégringolade s’explique par le piratage au moyen de cartouches (un peu comme la R4). Au passage, Nintendo oublie de mentionner que la période 2008-2009 était le pire moment de la crise économique et que paradoxalement, le yen était fort. Ces deux raisons ont aussi plombé les ventes. Mais passons : Nintendo a tout de même des raisons de s’inquiéter.

L’éditeur/constructeur a mené une étude ponctuelle en juin 2009 sur 10 sites de téléchargements illégaux de jeux pour constater que … 238 millions de jeux ont été  piratés, ce qui représente un manque à gagner de 1 trillion de yen. Soit 10,7 milliards de dollars de recettes perdues … en un mois si on suit logiquement l’article ! Petit rappel : le chiffre d’affaire de Nintendo était de 15,8 milliards de dollars en 2008. Nintendo aurait donc perdu l’équivalent de 2/3 de son chiffre d’affaires annuel en un mois !!!! Dès lors, on peut imaginer deux hypothèses :

1) Les chiffres avancés sont faux (le Shimbun peut, par exemple, avoir fait une erreur de virgule). Après tout, les 20 premiers titres sur consoles (essentiellement des produits Nintendo) totalisent 457 millions d’unités vendues depuis leur mise sur le marché. Du coup, 238 millions de jeux piratés en un mois, ça parait suspect.

2) Soit effectivement, les chiffres sont bons. Mais ils concernent alors forcément les pays émergents dans lesquels s’est mis en place un marché parallèle où les consommateurs ne sont pas solvables (par rapport à ceux des pays industrialisés) et où le prix des jeux est relativement faible. Dans ce cas, dire que Nintendo perd potentiellement 10 milliards de dollars sur ce marché (qui n’en est pas un pour lui) est idiot !

PS : merci à Nicolas Amestoy, de Scholè Marketing, pour ses précieux chiffres !

A propos du blog

Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer. (F. Nietzsche)

A propos de l’auteur

Derniers commentaires

Archives

S'abonner au flux de ce blog

[De quoi s'agit-il?]